Depuis 1816, les racines d'une croissance harmonieuse

L’École Catholique du Valentin (LE VALENTIN) est l'une des plus anciennes écoles de la place de Lausanne. Fondée par Marie Rivier en 1816. Depuis août 2003, LE VALENTIN est une fondation à but non lucratif, elle est située au cœur de la ville, à côté de la Basilique Notre-Dame. La fondation de l’École Catholique du Valentin est liée au renouveau du catholicisme à Lausanne. C'est en effet en 1816, que l’École Catholique de Lausanne voit le jour. Établie à la rue de la Mercerie, celle qui deviendra l’École Catholique du Valentin ne compte à ses débuts qu'une dizaine d'élèves. Cet effectif augmente rapidement, preuve évidente du besoin d'une telle institution, tout d'abord réservée aux garçons. L'école des filles ne tarde pas à suivre, en 1826. Elle est confiée aux Sœurs de la Présentation de Marie en 1841. Deux ans plus tard, c'est au tour des Frères de Marie de prendre en charge l'enseignement des garçons. Ils seront rappelés 40 ans plus tard et céderont leur place aux Frères Maristes en 1914.  

Au cœur de la ville

L'installation de l’École Catholique du Valentin, contiguë à la Paroisse Notre-Dame, remonte à 1865. En plein centre de Lausanne, facile d'accès, LE VALENTIN jouit pourtant d'une situation calme et d'un environnement propice à une étude sereine. l’École Catholique du Valentin s'est bien sûr parfaitement adaptée aux données de notre époque. Les classes sont mixtes depuis 1972, la direction et le corps enseignant sont de nos jours sous la responsabilité de laïcs et les bâtiments ont bénéficié d'une restauration complète en 1995. Riche de valeurs humaines et spirituelles, héritière de 190 ans d'enseignement de qualité, notre école se veut accessible à toutes et à tous.

Biographie de Marie Rivier

Marie Rivier, Marinette pour les plus familiers, est née le 19 décembre 1768 à Montpezat, France. Fin avril 1770, Marinette, à l’âge de seize mois, fait une chute qui la laisse infirme. Madame Rivier, femme d’une grande foi, porte Marinette chaque jour devant la statue de Notre-Dame de Pitié dans une chapelle voisine.

Bientôt, la petite fille qui regardait prier sa maman acquiert la certitude inébranlable: La Sainte Vierge me guérira! Laissée seule aux pieds de Marie tenant son enfant mort dans ses bras, Marinette contemple. Secrètement, ce mystère d’amour fou s’imprime dans son cœur. Finalement, le 8 septembre 1774, Marinette se met soudain à marcher!

Ces quatre ans de «scolarité» auprès de Marie marqueront à jamais la vie de Marie Rivier. Elle obtient tout de la Vierge Marie.

Quand la Révolution française éclate, tout acte religieux devient suspect. Marie Rivier convoque en secret les assemblées du Dimanche. Elle se fait très prudente mais reste l’apôtre au cœur de feu! En 1794, le bourg de Thueyts l’appelle. Elle part, en vraie missionnaire. Bientôt, quatre jeunes filles la rejoignent et se laissent gagner par le feu de l’Évangile. A l’heure où tous les couvents se ferment, Marie Rivier va ouvrir le sien. Le 21 novembre , fête de la Présentation de Marie au Temple, Marie et ses quatre compagnes se consacrent à Dieu. La nouvelle communauté se multiplie très vite malgré son grand dénuement.

Pour Marie Rivier et ses filles, l’éducation chrétienne de la jeunesse est et restera toujours une priorité. Cependant, l’éducation de la foi s’étend aussi aux adultes. Les pauvres sont privilégiés; le premier orphelinat s’ouvre le 21 novembre 1814. Même si la communauté est pauvre, l’accueil des plus démunis est sacré.

Rien n’arrête l'ardeur apostolique de Marie Rivier. Les curés lui demandent parfois d’exhorter leurs paroissiens, de réunir les femmes et les jeunes filles. Marie parle avec une clarté, une énergie, une onction qui touchent les cœurs. Une force intérieure la soutient et la fait s’écrier: Ou faire connaître Jésus Christ ou mourir! Lorsqu’elle meurt le 3 février 1838, âgée de 69 ans, cette apôtre au cœur de feu a fondé 141 maisons, reçu plus de 350 sœurs pour continuer son œuvre. Marie Rivier, «prophète pour notre temps», a été béatifiée à Rome par le Pape Jean Paul II, le 23 mai 1982.

"Mes filles aussi traverseront un jour les mers!”

Cette prédiction se réalisera en 1853 lorsque six sœurs arrivent au Canada. Aujourd’hui, les Sœurs de la Présentation de Marie se trouvent en vingt pays à travers le monde: la France, la Suisse, le Canada, les États-Unis, l’Angleterre, l'Espagne, l’Italie, Madère-Portugal, Mozambique, Japon, Philippines, Sénégal, Gambie, Irlande, Pérou, Brésil, Cameroun, Équateur, Burkina Faso, Indonésie. Notre Généralat est présentement situé à Castel Gandolfo, Italie.

Logo_LE_VALENTIN_Ecole_fondée_en_-_Noir_

Nos horaires

Du lundi au vendredi
de 07h30 à 12h00
et de 13h00 à 17h00

Nous contacter

info@levalentin.ch

 

021/312.44.33

Adresse

Rue du Valentin 7

1004 Lausanne